Photo Comment faire un business plan réussi ?

Comment faire un business plan réussi ?

65 % des business plan soumis au comité de crédit des banques partent à la poubelle. Découvrez comment éviter cette situation et faire partie des 35 % qui restent.


Les 3 points à ne pas oublier dans tout business plan

Un bon business plan n'est pas forcément long, mais couvre les points essentiels du projet. Quelle que soit votre activité, veillez à prêter attention aux points suivants :

  • Le résumé opérationnel ou executive summary : une synthèse rapide du projet qui présente brièvement l'offre de l'entreprise, l'équipe dont elle se compose et son plan de financement. Cette partie de quelques dizaines de lignes doit permettre à l'investisseur d'avoir une idée sur le projet.
  • L'offre de produits et de services : L'objet de cette partie technique est d'exposer clairement les spécificités des produits et leur fonctionnalité. Cette partie doit également présenter la stratégie de prix de l'entreprise.
  • Le marché : son potentiel (y a-t-il pénurie ou excès d'offres ?), la concurrence (êtes-vous en concurrence totale ou partielle avec un acteur, un nouveau venu peut-il apparaître d'ici quelques années?), la clientèle et leur typologie BtoB ou BtoC, etc.


Les astuces pour faire un business plan intéressant

Pour un plan d'affaires destiné à un levé de fonds, les points suivants sont à respecter :

  • Montrer que le marché a bien été étudié
  • Vous devez être expérimenté et comprendre le secteur ainsi que la zone géographique où vous allez vous exercer. Pour réaliser une bonne étude de marché, allez à la rencontre de votre clientèle afin d'avoir une idée précise sur leurs attentes.
  • Vous devez aussi montrer que vous connaissez vos concurrents : leur nombre, leur positionnement, leurs points forts et points faibles. Le but est d'illustrer votre niveau de différenciation par rapport aux autres acteurs. Plus votre analyse du marché est poussée, plus vous rassurez les investisseurs.
  • Des prévisions financières réalistes
  • Les montants qui figurent dans le business plan ne sont que des prévisions et ne seront jamais réalisées au centime près. Toutefois, ils doivent rester réalistes et cohérents avec les chiffres du marché. L'investisseur calculera vos ratios et les comparera aux données du secteur avant d'accorder un financement. Tâchez donc de ne pas surestimer les revenus ou sous-estimer les charges.


Business plan : les ratios pour obtenir un financement

Le financement d'un business plan est conditionné par plusieurs critères. Parmi les plus importantes aux yeux de la banque figurent les ratios de performance du projet. Voici les rapports qui passent :

  • Ratio d'endettement = inférieur à 50 % pour un bon projet. Mettez toutes les chances de votre côté avec un ratio inférieur à 30 %
  • Couverture des frais financiers : la meilleure valeur est celle supérieure à 8 %.
  • Autonomie financière : de préférence supérieure à 55 %. Si votre projet est bon au fond, avec une autonomie financière comprise entre 55 % et 70% vous aurez une chance d'obtenir un financement chez Iron Group, société d'investissement qui fait décoller les start-ups (découvrez leur fonctionnement ici : http://www.economiematin.fr/news-iron-group-fait-decoller-les-start-up).
  • Apport en fonds propres : les banques exigent un apport en fonds propre de 40 % au minimum. Les autres investisseurs tels que les brasseurs se content d'une valeur entre 25 % et 40 %. Chez Iron Group, la plateforme qui a financé Gula et Swish, un fonds propre modeste peut suffire si le business model est fondé sur l'abonnement et qu'il est tourné vers la clientèle.